Saule pleureur, arbre d’ornement : que faut-il en savoir ?


Très souvent, il est plus agréable de décorer son espace de vie avec des végétaux. En parlant de végétaux, le saule pleureur est l’un des arbres pour lesquels la plupart des gens optent. Pour avoir le saule pleureur, il est important que toutes les informations concernant l’entretien de cet arbre soient connues de tous ceux qui voudraient l’avoir chez eux. Voici donc un guide qui vous sera d’une grande utilité.

L’espèce du saule pleureur

Le saule pleureur de son nom scientifique salix babylonica, est un arbre qui appartient à une famille composée de près de 300 variétés de saules. On y retrouve des arbustes et des arbres de grande taille. Parmi ces races, figurent le saule crevette, le saule tortueux et bien d’autres.

Le saule crevette est un arbuste au feuillage assez coloré, puisqu’il se compose d’un mélange de couleurs blanches, vertes et roses. Il a une hauteur de deux mètres. Le saule tortueux quant à lui possède des branches tortueuses et peut avoir une taille allant jusqu’à dix mètres.

En ce qui concerne le saule pleureur, il peut aller à vingt-cinq mètres de haut. Ses feuilles sont très souples et peuvent toucher le sol. Il se développe plus rapidement lorsqu’il se trouve près de l’eau. Cette plante sert principalement à orner le jardin. Cependant, il prend énormément de place et ne convient donc pas aux petits jardins.

Plantation et durée de vie du saule pleureur

Le saule pleureur est un arbre dont la plantation et l’entretien sont très spécifiques. Le bouturage est l’un des moyens par lesquels le saule pleureur peut se multiplier. Cependant, on peut également obtenir ses plantes à partir des graines qui se retrouvent dans les fleurs du saule pleureur.

Quant à la période favorable à sa plantation, il s’agit de l’automne. Il est donc plus sage de trouver une terre bien humide et surtout si elle n’est pas loin d’un étang d’eau. Les rayons du soleil sont aussi favorables à la bonne croissance du saule pleureur. C’est pourquoi il est bien de le planter à un endroit qui est bien exposé au soleil.

Avant de planter le saule pleureur, creusez un trou. Il est conseillé de faire un trou d’un mètre de profondeur. Remuez ensuite la terre et ajoutez des engrais chimiques. L’avantage est que cela facilite la croissance de l’arbre. Quant à la durée de vie du saule pleureur, il peut aller jusqu’à cent vingt ans.

Entretien et arrosage du saule pleureur

Pour avoir un saule pleureur agréable à la vue, il faut lui offrir un bon entretien. Pour ce faire, il faut veiller à ce que le sol soit toujours humide autour du saule pleureur. Vous devez donc arroser le saule de façon très régulière surtout dans les deux premières années. Après l’arrosage, il est primordial de tailler les branches de temps en temps.

De cette manière, les feuilles mortes et celles qui ne sont pas en bon état sont débarrassées. Le fait de tailler le saule pleureur permet aussi de mieux orienter l’arbre. Vous pouvez aussi choisir le mois de mars pour tailler votre arbre si vous ne voulez pas qu’il y ait trop d’ombres.

Cependant, les outils que vous allez utiliser doivent être désinfectés avant chaque utilisation. Cela permet d’éviter quelques maladies qui attaquent le saule pleureur, dont l’anthracnose. Cette dernière atteint les feuilles et l’endurcissement des rameaux.